Rassemblement des Callois et Amis
30ème Anniversaire
Les 15 et 16 Mai 2010 à Fréjus
Résidence du Colombier

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Discours du Président

 

Le 25 Mai 1980, grâce à la volonté d’une poignée d’amis et à l’ « efficacité du téléphone Arabe », le premier rassemblement réunissait, au camping de la Colle d’Arthaud, à La Seyne (Var), plus de 600 Callois en liesse, nageant dans le plus complet des bonheurs.
Dès 1981, les statuts de notre Association furent déposés en Préfecture du Var. Actuellement, nous comptons encore 520 familles adhérentes pour lesquelles nous éditons le « Petit Callois », revue trimestrielle servant à maintenir les liens entre les membres de notre communauté, en France et à l’Etranger.

Depuis, de nombreux rassemblements se sont succédés dans différentes parties du Sud de La France : La Ciotat, Palavas, Frontignan, l’Espagne et, pour la quatrième fois consécutivement, Fréjus, de nouveau dans le Var, pour fêter le trentième anniversaire de l’Amicale.
Que reste-t-il de tout ce temps ? Des souvenirs qui nous reviennent, comme ces vieux films en noir et blanc du cinéma « de chez Noto Dominique » où défilaient les joies et les peines….mais aussi les souvenirs joyeux des belles heures d’autrefois, de la douceur de vivre et des grands jours de liesse.

Notre originalité à nous, enfants de La Calle, vient de ce que nous avons toujours en mémoire notre langage si spécial, nos traditions ancestrales, les larmes qui font partie de nous-mêmes.

Il faut donc transmettre ces souvenirs à nos descendants pour ne pas qu’ils se dissolvent dans un ensemble anonyme. Ils nous doivent de prolonger aussi loin que possible ce qui fait notre personnalité parce que le Pays perdu n’existe plus que par eux, à présent.
Permettez-moi de vous dire, en mon nom et ceux de mes amis du Comité Directeur que si, en ce jour, nous avons la joie et le bonheur de nous retrouver, c’est bien à votre fidélité et à votre attachement à notre Amicale que nous le devons.

Formulons le vœu de rester ensemble, unis dans la fraternité, l’amour et le souvenir de notre chère et éternelle La Calle.
Je vous remercie de votre attention et, à présent, observons une minute de silence à la mémoire de nos chers disparus.

Le Président Francis Jacomino.

 

C’était le 30ème anniversaire de l’Amicale des Callois et le 29ème rassemblement annuel.
Comme les années précédentes, les festivités se sont déroulées sur deux journées, Samedi 15 et Dimanche 16 Mai 2010, sur le site de la résidence du Colombier à Fréjus.

Malgré une valse-hésitation des humeurs du temps, le samedi après-midi, le soleil s’est, de nouveau, invité à notre fête le dimanche, durant toute la journée. C’est ainsi que ces retrouvailles annuelles ont pu se dérouler, le plus clair du temps, à l’extérieur, sur la terrasse, en papotant allègrement sur les dernières nouvelles Calloises. Le samedi soir, plus d’une centaine de personnes étaient réunies dans la grande salle à manger pour le dîner dansant.

Le dimanche matin, alors que certains se doraient au soleil et que d’autres visitaient les environs, l’Assemblée Générale a regroupé une quarantaine d’adhérents, très attentifs à la lecture des comptes rendus, moral et financier, déjà présentés au Conseil d’Administration, le 14 Mars.

Un apéritif fut offert sur la terrasse où tous les participants s’étaient regroupés. Ce rituel est toujours apprécié car il représente l’instant sacré durant lequel ceux qui ne se sont pas rencontrés, peuvent enfin échanger impressions et nouvelles.

Puis, l’heure de passer à table arriva pour plus de 150 personnes réparties en grandes tablées. Au cours de l’après midi dansant, après le discours du Président, Francis Jacomino, doyenne et doyens de la journée furent fêtés dans la bonne humeur : Madame Carmen Cordina, née Tortota, pour ses 88 ans, Mrs Maurice Mourichou, Vincent Saintilan et Roland Remirez pour, respectivement, leurs 95 ans, 89 ans et 87 ans.

Après avoir fait bonne chère, le repas ayant été très apprécié, l’ambiance fut particulièrement enthousiaste, voire même endiablée, à la hauteur de la ferveur manifestée par l’animateur qui fut ovationné unanimement.

La journée festive se termina vers 19h. Mais une cinquantaine d’irréductibles participèrent aussi au dîner du dimanche soir, en prolongeant leur séjour jusqu’au lundi 18, après le petit déjeuner.